Des mesures urgentes pour lutter efficacement contre le choléra

Le ministre de la Santé publique, Dr. Oly Ilunga Kalenga, en visite de travail à Goma, a annoncé ce jeudi 10 août, au cours d’un point de presse tenu à l’hôtel Cap Kivu, une batterie des mesures arrêtées par le Gouvernement de la République pour lutter efficacement contre le choléra qui sévit depuis la mi juin  dans la  ville de Goma et sur une partie du territoire de Nyiragongo, en particulier et sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo en général.

A part  le lancement    du plan national de riposte contre le choléra et les mesures urgentes proposées, il a été une nécessité et une urgence que les missions du programme de lutte contre les maladies diarrhéiques soient converties en programme national d’élimination du choléra et de lutte contre les maladies diarrhéiques. Ce programme, a-t-il signifié, sera chapeauté par un comité stratégique en charge de la planification des stratégies d’élimination du choléra et une coordination nationale doté des pools d’intervention.

Les mesures urgentes proposées pour changer rapidement la donne  dans ville de   Goma et ses environs concernent ainsi à rendre disponible et accessible l’eau  traitée de la Regideso et la prise en charge correcte des personnes déjà atteintes  par cette épidémie.

Au sujet des mesures urgentes dans le cadre du volet eau, hygiène et assainissement,  il a été convenu que le Gouvernement avec l’appui des partenaires en matière de santé d’augmente le nombre des sites de chloration pour une accessibilité de la population à l’eau potable  sans barrière financière.

La révision à la hausse du nombre des baladers  pour la distribution rapide et le soutien conséquent à la REGIDESO pour accroitre sa capacité de production d’eau, constituent entre  autres  mesures d’urgence prises.

En ce qui concerne la prise en charge de nouveaux cas, le transport sécurisé en ambulances
des malades jusqu’au centre de traitement a été recommandé à travers l’activation d’un numéro vert.

Le ministre de la Santé publique  qui a  enfin  rappelé qu’il n’y a pas de développement sans une population active et en bonne santé, a émis  d’émettre le vœu de voire celle-ci contribuer à travers le changement de comportement au renversement de la situation actuelle du choléra à Goma où les statistiques actualisées font état de trois mille quatre cents (3.400) cas enregistrés contre une vingtaine de décès en dépit du taux de létalité qui est toujours faible soit moins de 10%, preuve d’une prise en charge correcte de l’épidémie.

ACP

Que pensez-vous de cet article?
  • Rien à dire (0)
  • Stupide (0)
  • Triste (0)
  • Amusant (0)
  • Intéressant (0)

Vous pourriez aussi aimer Plus d'articles