Actualités congolaises et africaines.

Ex-Kasaï-Occidental – La carence de juges à la base du dysfonctionnement des tribunaux (ACAJ)

Le président provincial de l’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ), Me Adrien Ilobakwei déplore le dysfonctionnement de l’appareil judiciaire dans les deux provinces issues de l’ex-Kasaï-Occidental. Dans une interview accordée mardi 8 août à Radio Okapi, il attribue cette situation notamment à la carence de juges.

«Nous faisons un constat malheureux de dysfonctionnement de juridictions de la province du Kasaï-Occidental démembré. Dans tous les territoires, les juridictions ne siègent pas faute de magistrats», décrie Me Adrien Ilobakweyi.

Dans les juridictions de Kananga, le Tribunal de grande instance siège avec beaucoup de difficultés. Il ne compte que deux juges de siège, se désole le président de l’ACAJ qui ajoute qu’au parquet près ce tribunal, il n’y a qu’un seul magistrat.

Il recommande au Conseil supérieur de la magistrature (CSM) d’accélérer des nouvelles affectations des magistrats dans cette province.

«Nous sommes dans quel pays où le Conseil supérieur de la magistrature affecte les magistrats et se rend compte que les magistrats affectés refusent d’aller aux lieux du travail mais le Conseil supérieur de la magistrature ne fait rien et croise les bras», s’étonne Me Adrien Ilobakweyi.

Il propose que le CSM punisse les magistrats qui refusent de se rendre dans leurs lieux d’affectation.

«S’il y a des magistrats refusent qu’il puisse les déclarer déserteurs et qu’on puisse recruter d’autres magistrats », indique le président de l’ACAJ.

Me Adrien Ilobakweyi regrette par ailleurs que certaines juridictions ne fonctionnent toujours pas à Kananga, comme c’est le cas avec les tribinaux de grande instance de Tshimbulu, Luebo, Tshikapa y compris tous les tribunaux de paix du Kasaï-Occidental démembré.

RO

Que pensez-vous de cet article?
  • Rien à dire (0)
  • Stupide (0)
  • Triste (0)
  • Amusant (0)
  • Intéressant (0)
Vous pourriez aussi aimer