Actualités congolaises et africaines.

La crise au Kasaï fait tache d’huile sur les provinces voisines

En RDC, nouveau cri d’alarme du Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU (Ocha) pour les provinces du Kasaï au centre du pays. La situation humanitaire continue de s’y dégrader avec plus de 23 000 personnes qui ont fui les conflits en une semaine pour chercher refuge dans de nouvelles provinces jusqu’à présent pas affectées par la crise au Kasaï.

En sept jours, 23 700 personnes ont fui des zones de conflit dans les Kasaï. Mais surtout pour la première fois, 2 200 personnes sont venue se réfugier dans une nouvelle province, celle du Kwilu.

La crise humanitaire qui s’est développée dans les Kasaï touche donc désormais huit provinces s’alarme Yvon Edoumou, le porte-parole de l’agence de coordination des affaires humanitaires de l’ONU.

« Non seulement, on a des milliers de personnes qui se déplacent, mais effectivement, il y a aussi cette extension géographique de la situation.

La province du Kwilu est située à l’ouest des provinces classiques du Kasaï donc on est vraiment en plein centre de la RDC. Les sources d’inquiétudes, ce sont les violences, ce sont les combats entre FARDC et milices qui font aujourd’hui, neuf mois plus tard, tache d’huile sur les provinces voisines », explique Yvon Edoumou.

Les besoins humanitaires augmentent

Autre problème l’accès à la nourriture alors que les chaînes d’approvisionnement sur les marchés sont perturbées par les accrochages entre l’armée et des factions rivales de milices ethniques.

Par conséquent, les besoins humanitaires augmentent. Ocha a lancé un appel de fond de 5 millions de dollars pour répondre à la crise dans les Kasaï, mais dans l’immédiat, des milliers de personnes sont forcées de se débrouiller sans aucune assistance.

RFI

Que pensez-vous de cet article?
  • Intéressant (1)
  • Rien à dire (0)
  • Stupide (0)
  • Triste (0)
  • Amusant (0)
Vous pourriez aussi aimer