Actualités congolaises et africaines.

Meilleure acessibilité à Internet – La RDC non classée

La République démocratique du Congo ne figure pas parmi les dix pays africains offrant la meilleure accessibilité à Internet. C’est ce que révèle récemment le rapport 2017 publié par la coalition mondiale « Alliance for Affordable Internet »sur l’accessibilité de l’Internet dans le monde.

Selon le rapport dont l’Agence Ecofin a exploité la copie, il en ressort que l’Afrique, malgré une légère amélioration, affiche toujours les conditions d’accès à Internet les plus difficiles dans le monde. Sur les 58 pays, objet du rapport d’étude, ne figurent que 28 nations africaines parmi lesquelles se démarquent dix qui affichent un niveau d’accessibilité à Internet supérieur ou intermédiaire. Il s’agit de Maurice, Maroc, Nigeria, Botswana, Côte d’Ivoire, Rwanda, Afrique du Sud, Ghana, Bénin, Kenya.

Ce niveau d’accessibilité n’est pas évalué en fonction du prix de l’accès à Internet, mais selon l’infrastructure TIC (Technologie de l’information et de la communication) déployée ainsi que le cadre politique en place pour encourager son extension, et  le taux actuel d’adoption du haut débit ainsi que le cadre politique en place pour permettre un accès équitable. Comme toujours, Maurice conserve son titre de nation africaine la mieux préparée en matière de TIC et Internet. Le pays est celui qui offre la meilleure accessibilité Internet sur le continent.

En Afrique, après Maurice, suivent le Maroc puis le Nigeria. Le Botswana est 4ème. Le pays a amélioré et simplifié le régime de licence multiservice tout en garantissant la neutralité des technologies et services. Il a aussi lancé le Wi-Fi public. Grâce à ces actions, la nation est passée de la 23èmeplace, dans le classement 2016 de l’Alliance for Affordable Internet, pour  la 15ème place actuelle. Le Wi-Fi a été adopté pour contourner les problèmes géographiques que rencontre le déploiement de la fibre optique et faciliter la connexion des populations. En effet, dans plusieurs pays d’Afrique, la fibre optique qui doit améliorer la connectivité des populations, est en cours de déploiement. Elle couvre encore difficilement tout le pays et l’accès aux tronçons déjà actifs reste limité pour une très grande partie de la population.

Après le Botwsana, suivent la Côte d’Ivoire, le Rwanda, l’Afrique du Sud, le Ghana et le Bénin. Ce dernier a également amélioré son environnement télécoms et est passé de la 38ème place mondiale en 2016 à la 29ème en 2017. Le Kenya occupe le 10ème rang. D’après « l’Alliance for Affordable Internet »,  des mesures politiques en faveur de l’Internet ne doivent plus seulement rester sur papier, elles doivent être mises en œuvre.

Que pensez-vous de cet article?
  • Intéressant (1)
  • Rien à dire (0)
  • Stupide (0)
  • Triste (0)
  • Amusant (0)
Vous pourriez aussi aimer