Assemblée nationale – Le DG de Snel s’explique sur les ruptures accentuées de l’électricité

La distorsion entre le taux de croissance démographique et le taux de développement des infrastructures de production, de transport et de distribution de l’énergie électrique est une des causes des ruptures accentuées de la fourniture en électricité. C’est la réponse du Dg de la Snel, Jean-Bosco Kayombo, à la représentation nationale à la suite de la question orale avec débat lui adressée par le député national Boniface Balamage. 

« Kinshasa, Bukavu, Goma, Lubumbashi, Kisangani et d’autres villes du pays connaissent des ruptures accentuées de la fourniture d’électricité depuis près de deux ans au point qu’il se constate une sorte d’absence de gestion de ce secteur ». Le constat est du député national Boniface Balamage. Cet élu, vivement préoccupé par la situation, a adressé une question orale avec débat au directeur général de la Société nationale d’électricité (Snel SA).

Le premier round de ce rendez-vous entre les élus du peuple et le Dg de Snel, Jean-Bosco Kayombo, hier mercredi 4 avril à l’hémicycle du Palais du peuple, a permis à ce mandataire de décliner les causes à la base de la situation ainsi que la politique envisagée pour y remédier.

Parmi les causes, Jean-Bosco Kayombo invoque notamment la distorsion entre le taux de croissance démographique et le taux de développement des infrastructures de production, de transport et de distribution d’énergie électrique, la faiblesse de l’offre par rapport à la demande d’électricité de plus en plus croissante et l’accélération de la détérioration des réseaux de distribution vétustes et surchargés suite à l’extension des villes.

A cela s’ajoute les actes de vandalisme perpétrés dans les installations de la Snel, la problématique du non-respect des normes urbanistiques suite aux constructions anarchiques, la limitation des capacités de transit sur les interconnexions et la quasi-impossibilité de procéder à des échanges énergétiques avec les pays voisins par les interconnexions en cas de coupures.

S’agissant de l’arrêt de l’exécution de certains projets d’électrification en milieux ruraux, comme celui du territoire d’Idjwi au Sud-Kivu, les tâches sont déjà exécutées par Snel et le projet est relancé par un état des lieux physique et financier. « Des études de faisabilité ont été réalisées, des matériels électriques ont été acquis et acheminés par la Snel sur place. Pour alimenter l’île d’Idjwi, l’option retenue est celle d’opérer un soutirage sur la ligne 70 Kv existante Ruzizi 1 – Goma à partir d’un nouveau poste 70/30/15 Kv-10 MVA à construire à Miti », a fait savoir le Dg de la Snel. Le tirage à partir de Miti nécessite un financement d’environ 7,6 millions de dollars et la Snel reste consciente de la nécessité de trouver ce financement pour sauver ce projet important pour la population concernée.

Concernant le taux de desserte nationale en électricité présenté entre 9 et 15%, le Dg Kayombo a indiqué qu’il est difficile pour la Snel de calculer ce taux, car il convient de disposer de toutes les données des opérateurs du secteur d’électricité. « A ce titre, la définition de la politique d’amélioration du taux de la desserte en électricité relève de la responsabilité du gouvernement qui détient les rôles de contrôle et de régulation du secteur de l’électricité aux termes de la loi », a-t-il rappelé.

Enfin, le Dg de la Snel a indiqué que face à des mutations profondes du secteur de l’énergie, la Snel a élaboré sa note d’orientations stratégiques qui fixe notamment les actions prioritaires à réaliser en 2018, notamment dans les secteurs de production-transport et distribution.

Ces explications n’ont pas été suffisantes pour calmer les députés nationaux qui se sont appuyés sur le tableau sombre de la situation d’électrification pour tirer à boulets rouges sur la Snel. Des préoccupations soulevées, l’on note notamment la centralisation de la gestion, les états financiers de la Snel, le plan d’investissement, la gestion du personnel… Jean-Bosco Kayombo dispose de quarante-huit heures pour présenter sa réplique.

ST/LP

Que pensez-vous de cet article?
  • Rien à dire (0)
  • Stupide (0)
  • Triste (0)
  • Amusant (0)
  • Intéressant (0)
Vous pourriez aussi aimer