Beni – Nouvelle incursion ADF en cité d’Oicha

Les Forces armées de la RDC (FARDC) et la MONUSCO ont repoussé dimanche dans la journée une attaque lancée par un groupe d’hommes armés qui voulaient s’infiltrer en ville de Beni depuis un quartier périphérique de la cité d’Oicha.

Leur but, a-t-il été rapporté, était d’attaquer une position FARDC. Des tirs à l’arme lourde et automatique ont été entendus presque toute la journée durant au sud de la cité d’Oicha. La première rumeur faisait état de quelques militaires indisciplinés qui réclameraient leurs soldes de deux mois.

Quatre personnes dont deux militaires FARDC ont été tuées à la machette depuis dimanche dernier lors d’une incursion d’un groupe d’hommes armés au sud de la cité d’Oicha en territoire de Beni (Nord-Kivu). Leurs corps en état de putréfaction ont été retrouvés ce mercredi matin gisant en pleine brousse du côté de Makiki. Selon le Président de la jeunesse locale et porte-parole de la société civile, Janvier Kasayiryo, les auteurs de ces tueries sont des présumés rebelles de l’ADF qui se réorganisent depuis quelques temps dans la zone.

«Vous vous rappellerez que la semaine passée, il y a eu 14 casques bleus qui ont été tués sur l’axe Mbau-Kamango et plusieurs personnes ont été kidnappées avant d’être relâchées sur le même axe la même semaine», déplore Janvier Kasayiryo.

Dimanche dernier, ce sont des tirs à l’arme lourde et automatique qui ont été entendus presque toute la journée durant au sud de la cité d’Oicha.

« La première rumeur faisait état des quelques militaires indisciplinés qui réclameraient leurs soldes de deux mois. C’est en dernière minute qu’un groupe des paysans fouillant de tous côtés ont suspecté une probable incursion dans leurs parages», poursuit une source locale.

La vraie version

Plus tard, certains citoyens n’ont plus retrouvé deux membres de leurs familles dont le père et son fils aîné. Les sources familiales auraient avoué que ces derniers auraient pris la direction sud, côté Makiki, lors des crépitements des coups des balles. Un probable kidnapping ou enlèvement passe en avant plan. Ce n’est que ce mercredi matin, à la découverte de leurs corps sans vie que la nouvelle incursion aurait été confirmée.

Le porte-parole des opérations Sokola 1 Sud, le lieutenant Jules Ngongo, précise que les FARDC ont « intercepté» dimanche dernier un groupe de présumés ADF sur l’axe Mbau-Kamango qui voulaient s’infiltrer en ville de Beni depuis un quartier périphérique de la cité d’Oicha dans le but d’attaquer une position FARDC sur cette axe. Il ajoute que l’armée a reçu des informations précises, ce qui aurait empêché cette nouvelle incursion.

Pour le moment, les sources militaires rassurent que la situation est sous contrôle. A en croire ces mêmes sources, l’armée pourchasse encore un groupe d’assaillants aux fins fond du sud de la cité d’Oicha en territoire de Beni. Les casques bleus de la MONUSCO sont aussi intervenus pour repousser cette menace d’attaque.

KE/LP/LC

Que pensez-vous de cet article?
  • Amusant (1)
  • Triste (1)
  • Rien à dire (0)
  • Stupide (0)
  • Intéressant (0)
Vous pourriez aussi aimer