Deux ans après, la «Fondation Papa Wemba» interpelle les scientifiques !

Le 24 avril 2016, tout s’est arrêté pour l’artiste musicien Papa Wemba. Ce rossignol chanteur est décédé sur scène, alors qu’il prestait dans le cadre d’un festival Abidjanais. Une mort tragique et surprenante qui emporte une star de sa dimension internationale, au grand dam des fans du monde entier.

Plus de 45 ans de carrière, cet artiste, considéré comme formateur des idoles, tomba arme à la main, mettant en émoi toute l’Afrique. Pour certains analystes scientifiques, seule une crise cardiaque peut emporter de cette manière un être humain dès lors que des personnes présentes pendant la situation étaient ignorantes et ne savaient pas que faire dans un cas pareil pour le sauver.

Si le deuil semble terminer pour les uns et les autres, il faut souligner que ce n’est pas le cas pour la famille biologique de l’illustre disparu. Au-delà la souffrance par l’effet de perdre celui qui était son patriarche ou une légende de la musique, la mort de Papa Wemba continue à susciter plusieurs interrogations chez les enfants, la veuve ainsi que ses proches. Ils estiment que sa disparition doit non seulement interpeller chacun mais surtout elle constitue même une grande leçon à tirer pour les autres artistes.

Deux ans après sa disparition, la famille WEMBADIO a pris l’initiative de créer une asbl «Fondation Papa Wemba» qui va œuvrer dans le domaine d’assistance aux vulnérables, dans l’encadrement des orphelins et surtout dans la sensibilisation des Congolais sur les différents problèmes vitaux de la société. Aux dernières nouvelles à notre possession, le lancement officiel de cette organisation sociale intervient en ce mois d’avril, à Kinshasa. Ce sera une grande activité qui s’inscrit dans le cadre de la commémoration du 2ème anniversaire de la mort de Jules Shungu Wembadio, autrement dit 100% Star.

En rapport avec cette mort brutale, la «Fondation Papa Wemba» compte organiser un atelier d’échange avec quelques médecins et tant d’autres corps scientifiques du pays, sur la méthodologie élémentaire de prévention de secours en cas d’une crise cardiaque brusque. Cette rencontre de sensibilisation concerne non seulement la population mais elle semble être surtout et beaucoup importante pour les artistes congolais.

«Comme l’avait toujours signifié un observateur averti, si la prise en charge était adaptée aux normes de techniques du secours, peut-être Papa Wemba n’allait pas mourir. D’où, il est important d’enseigner la population quelques techniques primaires en cette matière. Surtout que généralement sont les rares artistes au Congo qui voyagent avec leur médecin traitant. Si Papa Wemba est décédé, c’est aussi parce que les musiciens qui étaient avec lui sur le podium n’avaient aucune notion sur le secourisme. D’où, il y a vraiment nécessité que les spécialistes de santé nous expliquent comment faire en priorité lorsqu’on est devant une situation d’un arrêt du cœur. Nous pensons que ça demande d’être secouriste mais juste avoir une petite connaissance ».

A l’occasion de cette commémoration, la Fondation Papa Wemba a prévu un programme qui se présente de la manière suivante :

Le 24 avril, dans la matinée, la famille, les fans ainsi que les amis et connaissances vont se rendre à la Nécropole de la N’sele pour le dépôt des gerbes des fleurs. Et dans l’après-midi, une messe d’action de grâce sera dite en la paroisse Saint Joseph à Matonge. Tandis que dans la soirée, le groupe Viva-la-musica sera bel et bien au rendez-vous, pour un grand spectacle populaire, au couloir Madiakoko, fief de Papa Wemba, Mzee Fulangenge.

JD/LP

Que pensez-vous de cet article?
  • Rien à dire (0)
  • Stupide (0)
  • Triste (0)
  • Amusant (0)
  • Intéressant (0)
Vous pourriez aussi aimer