Epidémie de cholera – 123 cas et 10 décès signalés à Kinshasa !

L’épidémie de cholera ravage en sourdine, depuis un mois déjà, dans la Ville-province de Kinshasa. Du 27 novembre au 27 décembre 2017, 123 cas ont été repérés dont 10 personnes ont péri. Le Ministre de la Santé, le Dr Oly Ilunga Kalenga, l’a annoncé hier, mercredi 27 décembre, dans une conférence de presse qu’il a animée dans son cabinet de travail à l’Hôtel du Gouvernement.

Le premier cas de cette épidémie a été signalé dans l’aire de santé Lonzo, au Camp Luka, dans la zone de santé de Binza Méteo, par le décès d’un homme d’une trentaine d’années, décédé le 27 novembre 2017, raconte le Ministre Oly Ilunga. D’après les investigations, poursuit-il, cet homme a séjourné à Kimpese dans le Kongo Central avant de se rendre à Kinshasa. L’alerte a été donnée le 28 novembre, et la Division provinciale de la Santé a aussitôt lancé la riposte.

D’une manière générale, la République Démocratique du Congo fait actuellement face à une forte épidémie de cholera de son histoire. La situation globale dans l’ensemble du pays est à la baisse depuis 4 semaines consécutives. A la semaine 50, allant du 11 au 17 septembre 2017, 939 cas de cholera et 16 décès ont été rapportés dans 60 zones de santé et 14 provinces. Par contre, dans ces 5 provinces : Sud-Kivu, Kasaï, Kongo Central, Lualaba, et Kinshasa la tendance est plutôt à la hausse. A Kinshasa, ce n’est pas la première fois que la Ville soit confrontée à une épidémie de cholera. La Capitale de la RDC a enregistré des cas de cholera de 2011-2013 et 2016-2017. Et pourtant, Kinshasa n’est pas une zone endémique de cholera, a rappelé le Ministre Oly Ilunga, d’autant plus que tous les cas que la Ville a connus proviennent toujours de cas importés.

Mesures d’hygiène recommandées…

Ici, le Ministre de la Santé a fait savoir que le combat contre le cholera est la responsabilité de tous. «Nous devons tous nous impliquer pour protéger nos communautés et nos proches… », a-t-il déclaré, tout en sollicitant l’apport de la presse pour relayer ce qui suit : il faut boire de l’eau propre, bouillie ou traitée avec du chlore ; bien laver les fruits et légumes avec de l’eau propre ; bien cuire les aliments et les manger chauds ; se laver correctement les mains avec de l’eau propre et du savon ou de la cendre avant de préparer les aliments, avant de manger, avant d’allaiter et après avoir changé les couches d’un bébé, et après avoir été aux toilettes.

En cas de diarrhée aqueuse et aiguë avec ou sans vomissement, entrainant une perte de liquides, amener le plus rapidement le malade au centre de santé le plus proche et lavez vous les mains après l’avoir touché. Enfin, il faut aussi utiliser des latrines propres et ne pas déféquer à l’air libre. Ce sont là, des mesures d’hygiène de base recommandées par le Ministère de la Santé.

GE/LP/LC

Que pensez-vous de cet article?
  • Rien à dire (0)
  • Stupide (0)
  • Triste (0)
  • Amusant (0)
  • Intéressant (0)
Vous pourriez aussi aimer