Maître Gims – “Je ne sais pas pourquoi la France me refuse la nationalité”

« Je ne suis pas encore Français. J’avais fait une première demande il n’y a pas longtemps, mais je n’ai pas compris pourquoi elle a été refusée. Je m’exprime en français, j’adore la langue française. Je suis ambassadeur de la langue française dans le monde, mais on m’a refusé la nationalité… ».

Cette déclaration émane du chanteur Ghandi Djuna, mieux connu sous le nom de Maître Gims, au cours d’une émission diffusée sur Europe 1.

Le fils du chanteur congolais Djuna Djanana est sérieusement tourmenté par deux problèmes, à savoir : le refus de sa naturalisation par la France et le sabotage de ses supports de musique (CD) par les Congolais de la diaspora appelés «Combattants» à Paris.

Le week-end dernier, il est sorti de son silence pour exprimer son désarroi face à ces divers refus par l’administration française qui n’a jamais accepté sa demande de naturalisation.

Selon un magazine français, la France lui refuse la nationalité à cause de ses relations avec deux femmes, l’une vivant au Maroc et l’autre habitant en France.

En effet, avant d’épouser en 2005 sa compagne actuelle prénommée DemDem, Maître Gims était encore marié à une femme vivant actuellement au Maroc. Ces deux mariages seraient donc la véritable cause de ces refus. Or, la loi Française interdit de vivre « en état de polygamie». Ainsi, l’acquisition de la nationalité française peut donc être refusée pour «situation effective de polygamie du conjoint étranger».

Par ailleurs, l’artiste s’est indigné par rapport à la scène de vandalisme qui s’est produite en plein Château Rouge à Paris où les exemplaires de son dernier album, «Ceinture noire», destinés à la vente, ont été mis à sac par les «combattants». Ces congolais vivant en France, apprend-on, dénoncent son silence assourdissant face à la situation de la RD. Congo.

Pour eux, il faut retirer tous ses supports des rayons parce que Gims ne dit rien à propos du Congo alors qu’il y a des morts et le pays de son père va très mal.

Curieusement, la star congolaise de France a réagi avec beaucoup de sagesse en renvoyant les combattants à écouter une de ses phrases dans son album « Ceinture noire ».

Evidemment, dans un des titres de cet opus intitulé, «Nos valeurs», Maître Gims affirme : «Tu m’accuses des souffrances qui rongent le monde, comme si ma musique pouvait changer le monde!», ou encore «Le pire, ce n’est pas la méchanceté des hommes, mais le silence de ceux qui hésitent d’agir… ».

Né en 1986 à Kinshasa, Gandhi Djuna, rappelle-t-on, est entré en France alors qu’il avait 2 ans.

JD/LP

Que pensez-vous de cet article?
  • Intéressant (1)
  • Rien à dire (0)
  • Stupide (0)
  • Triste (0)
  • Amusant (0)
Vous pourriez aussi aimer