Message de Leila Zerrougui, Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en RDC, à l’occasion de son entrée en fonction

Chers collègues,

C’est un immense honneur pour moi d’avoir été désignée par le Secrétaire général des Nations Unies pour le représenter en République démocratique du Congo (RDC) et c’est avec plaisir que je retrouve ce grand et beau pays.  La République démocratique du Congo tient une place à part dans mon cœur tant par le formidable accueil que j’y avais reçu lors de mon premier séjour que par la gentillesse, la patience et la générosité exprimées par les Congolais pendant les quatre années que j’ai passées ici entre 2008 et 2012.

Je me réjouis également de travailler avec vous, personnels de la grande famille des Nations Unies: la Mission et les agences, fonds et programmes.

Je suis déterminée, avec votre soutien et celui de tous nos partenaires, à œuvrer pour consolider et pérenniser la paix en République démocratique du Congo.

Ensemble, nous allons poursuivre la mise en œuvre des résolutions du Conseil de sécurité et agir pour le bien-être des populations congolaises.

Vous le savez, les priorités de la MONUSCO sont, d’une part, de contribuer à l’application de l’accord politique du 31 décembre 2016 et, d’autre part, de protéger les populations civiles.

Dans ce cadre, nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour faciliter le dialogue entre les différentes parties et encourager la mise en œuvre, dans de meilleures conditions, des mesures de décrispation afin de permettre aux Congolaises et Congolais d’exprimer leur voix dans le cadre d’élections crédibles et apaisées, en conformité avec la Constitution congolaise.

En soutien aux autorités congolaises, nous ne ménagerons aucun effort pour protéger les populations civiles afin de sauver des vies jour après jour. A cet effet, nos interventions sur le terrain vont continuer à évoluer afin de répondre plus efficacement aux nouvelles menaces auxquelles nous faisons face.

Dans ce contexte, j’ai une pensée pour toutes les personnes qui ont perdu un être cher et qui ont enduré des souffrances intolérables. Je pense également aux collègues qui sont tombés dans l’exercice de leurs fonctions, en particulier nos casques bleus pris pour cibles alors qu’ils maintenaient la paix et les deux experts des Nations Unies qui ont été tués dans le Kasaï.

Je souhaite inscrire mon action dans le cadre plus global des 12 priorités que le Secrétaire général des Nations Unies a énoncées pour l’année 2018, notamment celles relatives à la consolidation de la coopération entre les Nations Unies et l’Union africaine et au renforcement des opérations de maintien de la paix.

Je n’oublie pas la préoccupation permanente du Secrétaire général et de l’ensemble des responsables des Nations Unies qui est celle de l’application stricte de la politique de tolérance zéro en matière d’exploitation et abus sexuels.  Il est en effet inacceptable qu’un personnel des Nations Unies, civil ou militaire, commette des actes contraires aux objectifs et valeurs énoncés dans la Charte des Nations Unies.

Je veillerai attentivement à ce que nos actions reflètent l’impact positif des femmes dans la recherche de solutions pour la paix et la sécurité.

Dans les jours et les semaines qui viennent, je rencontrerai les autorités congolaises et poursuivrai ainsi le dialogue permanent qui est engagé entre les deux partenaires que sont la République démocratique du Congo et les Nations Unies.  J’aurai également des entretiens avec les parties prenantes au processus électoral, qu’il s’agisse des représentants des partis politiques, de la société civile ou de nos partenaires régionaux et internationaux.  Je mettrai également cette période à profit pour tenir des sessions de travail avec vous-mêmes ou vos représentants. Une réunion est prévue avec l’ensemble du personnel.

L’actualité relative à la RDC sera riche dans les prochains mois, et les Nations Unies, dans leur rôle d’accompagnement du pays, y seront associées, qu’il s’agisse du renouvellement de notre mandat par le Conseil de sécurité fin mars, de l’aide humanitaire apportée à toutes les personnes en besoin d’assistance ou de notre soutien au déploiement du matériel électoral aux côtés de partenaires nationaux et internationaux.

Votre engagement sera crucial pour mener à bien, à mes côtés, l’ensemble de ces missions. Je suis consciente que la tâche est ardue et que vous travaillez dans des conditions parfois éprouvantes.  Je compte sur vous pour continuer à incarner les principes et valeurs de l’Organisation car, c’est vous, le personnel des Nations Unies, qui donnez un sens à notre action.

Je vous respecte et vous remercie pour ce que vous faites.

Cordialement,
Leila Zerrougui

MONUSCO

Que pensez-vous de cet article?
  • Rien à dire (0)
  • Stupide (0)
  • Triste (0)
  • Amusant (0)
  • Intéressant (0)
Vous pourriez aussi aimer