VIH/SIDA – Lancement d’une campagne de dépistage massif de la population

L’opération est menée en marge de la 30e Journée mondiale de lutte contre le sida, célébrée le 1er décembre de cette année sur le thème international « Droit à la santé» pendant que le sous-thème national a été : « Tous ensemble pour le dépistage du VIH, le traitement anti rétroviral et l’accès à la charge virale sans discrimination ».

Pour être en phase avec les objectifs mondiaux de lutte contre le sida, notamment l’objectif 90-90-90 d’ici à 2020, entendez 90% de personnes doivent connaître leur statut sérologique, 90% de personnes positives doivent accéder aux anti-retroviraux (ARV) et 90% de ces personnes sous ARV doivent avoir une charge virale indétectable dans le sang, la République démocratique du Congo (RDC) met les bouchées doubles pour que le sida ne soit plus un problème de santé publique. « C’est dans ce cadre que se situe l’intérêt de cette campagne de dépistage massif des Congolais », explique le directeur du Programme national de lutte contre le sida (PNLS), le Dr Placide Welo Okitanyemba, qui s’est entretenu avec la presse nationale sur l’importance du dépistage du VIH.

Selon lui, d’ici à 2020, dans chaque province de la RDC, 90% de personnes doivent connaître leur statut sérologique, 90% de personnes positives doivent être sous ARV et 90% des ces personnes sous ARV doivent avoir une charge virale indétectable dans le sang. Ainsi, il rassure que le sida ne sera plus une fatalité. « Il s’agira d’une maladie comme toute autre, par conséquent, elle sera du reste démystifiée.», soutient-il.

Toutefois, reconnait le directeur du PNLS, le dépistage demeure encore un grand défi pour la RDC, partant des statistiques en sa possession. Au moins 56% des Congolais, révèle-t-il, se sont fait dépistés au premier semestre 2017. Le Dr Welo Okitanyemba recommande à la population de braver la peur pour se faire dépister et connaître son état sérologique tous les trois mois ou encore tous les six mois.

Dans la lutte contre le sida, plusieurs stratégies sont mises en œuvre, notamment l’organisation des journées scientifiques sur l’actualité de cette maladie, des matinées d’information ainsi que de sensibilisation des agents et cadres du ministère de la Santé publique et autres acteurs privés et humanitaires. Des messages à travers des canaux de masse et interpersonnels sont également diffusés, des imprimés sont distribués. La campagne de dépistage de masse et la distribution des préservatifs à la population, en général dans des marchés, milieux carcéraux et autres font aussi partie des stratégies de lutte contre le sida dans le pays.

AN/LDDBV

Que pensez-vous de cet article?
  • Rien à dire (0)
  • Stupide (0)
  • Triste (0)
  • Amusant (0)
  • Intéressant (0)
Vous pourriez aussi aimer