Winnie Mandela honorée à Kinshasa

La mémoire de l’ex-épouse du président Nelson Mandela, décédée le 2 avril en Afrique du Sud, a été saluée par la section RDC du Réseau des femmes leaders africaines, au cours d’une grande cérémonie organisée, le 12 avril, au Show Buzz.

Des femmes ministres, politiques, de la société civile ainsi que la représentante de la cheffe de la Monusco, sans oublier l’ambassadeur d’Afrique du Sud en République démocratique du Congo (RDC), ont tous eu des mots justes pour honorer la mémoire de la mama Africa, Winnie Madikizela Mandela.

La ministre provinciale du Genre, Thérèse Olenga, a souligné qu’au moment où le continent africain est à la recherche de modèle et de référence, voici que sous nos yeux s’est éteinte une lumière. Cette lumière, a-t-elle renchéri, a brillé de mille feux pour attiser un idéal dans le cœur des milliers de femmes et des hommes opprimés.

Thérèse Olenga a soutenu que l’histoire de Winnie Mandela doit être connue, sa vie doit être non seulement contée à la génératio présente mais mieux, aux générations plus jeunes et futures. « Au-delà de nos pleurs, nous te rendons hommage Winnie Madikizela, nous célébrons ton courage, ta grandeur, ta combativité et ta constance. Nous devons poursuivre ce combat afin de gratifier tes idéaux, tête haute, poing fermé et bras levé », a déclaré la ministre provinciale du Genre, louant les qualités de la disparue.

De son côté, la ministre du Genre, famille et enfant, Marie-Louise Mwange, a indiqué que la RDC ne pouvait pas rater cette occasion d’honorer la mémoire de Winnie Mandela, cette femme exceptionnelle qui a prouvé à l’humanité tout entière que la femme est capable de tout faire, combattre même l’apartheid aux côtés de son mari. Pour elle, Winnie Mandela était une activiste qui a sacrifié sa vie pour mener le bon combat depuis l’âge de 26 ans. « Sa vie est une leçon pour nous tous », a-t-elle fait savoir.

L’ambassadeur sud-africain en RDC a salué l’initiative des femmes leaders, témoignant que Winnie Mandela était une femme invincible, une militante du genre et de la politique. Femme de foi, elle a été une star qui apporte de l’espoir, a-t-il laissé entendre.

Aperçu biographique de l’illustre disparue

Lisant la biographie de Winnie Madikizela Mandela, Marie-Madeleine Kalala, de la société civile, a relevé que le second nom de Winnie est significatif. Il veut dire combattante dans sa langue maternelle. « Ce qui explique le combat et le militantisme de cette femme depuis son jeune âge », a-t-elle argumenté.

Selon elle, Mama Africa a eu un parcours élogieux même après la mort de sa mère, alors qu’elle n’avait que 8 ans. Elle a occupé plusieurs postes importants dans son pays, entre autres, présidente de la ligue de femmes noires et de la ligue des femmes de l’ANC, le parti au pouvoir en Afrique du Sud.

En dépit des épreuves qu’elle a connues, Marie -Madeleine Kalala a dit que Winnie Madikizela était déterminée et engagée dans la lutte pour la libération de son peuple. Aujourd’hui le nom de cette femme qui a marqué son temps est inscrit dans le panthéon des immortels. « Mama Africa, tu es et tu resteras une source d’inspiration pour nous », a-t-elle conclu.

BL/LDDBV

Que pensez-vous de cet article?
  • Intéressant (1)
  • Rien à dire (0)
  • Stupide (0)
  • Triste (0)
  • Amusant (0)
Vous pourriez aussi aimer